Bing Ads, éternel copieur ?

Introduction sur l’intérêt de Bing Ads

Avec une image souvent malmenée, on le considère souvent comme l’éternel suiveur des outils de Google se contentant donc de recopier ceux proposés par son rival. Cependant, on a tendance également à le juger inutile voire obsolète pourtant on se méprend : Bing Ads gagne petit à petit des parts de marché sur Google. On estime qu’il représente entre 5 et 10% du marché des liens sponsorisés.

Grâce à des cpc moins chers, des annonceurs qui le délaissent (laissant donc plus de place aux audacieux), Bing Ads occupe désormais une place à ne pas négliger dans une stratégie d’acquisition car il permet souvent d’obtenir un meilleur ROI que sur Google.

Qui sont les utilisateurs de Bing ?

C’est question est très récurrente car on a tendance à croire que personne n’utilise Bing comme moteur de recherche. C’est pourtant une idée reçue. Bing est le moteur installé sur beaucoup d’ordinateurs sur windows 8 notamment, mais c’est aussi le navigateur utilisé par défaut dans beaucoup d’entreprises ou encore sur de nombreuses marques de smartphones !

Bref, on admet que Bing Ads n’est pas le moteur au centre d’une stratégie d’acquisition et qu’il se contente surtout de copier les outils de Google. Il permet tout de même de toucher une audience supplémentaire aux usages différents.

Quelques chiffres sur Bing :

Bing Ads : les nouveautés 2016

En 2016, Miscrosoft a investi massivement pour rattraper son retard et a mis en ligne quelques outils supplémentaires pour améliorer et faciliter la gestion des campagnes publicitaires sur Bing Ads. Retour sur les nouveautés les plus intéressantes mises en place au cours de cette année.

Améliorations pour la gestion des mots-clés

Bing keyword planner

L’outil est très semblable à celui de Google mais il s’améliore tout de même par rapport à la précédente version, avec notamment maintenant la possibilité de mieux choisir ses mots-clés et adapter sa stratégie d’enchères avec ces fonctionnalités :

  • Domaines concurrents : détection des annonces qui obtiennent peu d’impressions par rapport à la concurrence. Cela permet donc de se positionner en conséquence.
  • Planner : trouver des idées de mots-clés à partir d’une landing page. Très pratique lorsque l’on souhaite débuter sa campagne.
  • Estimation : obtenir des estimations de trafic pour un groupe d’annonces après modification d’un cpc. On évite ainsi de lancer sa modification sans en connaître les répercutions possibles.

En bref, enfin une manière plus rapide et efficace de planifier ses campagnes pour Bing.

Optimiseur de CPC

Cet outil  permet de gérer automatiquement le cpc au moment où les annonces ont le plus de chances de convertir. Même s’il est déjà présent sur Google, il a fait son apparition récente sur Bing Ads en fin d’année 2016.

Les variations de CPC peuvent aller jusquà +30% lorsque Bing juge le moment très opportun pour une obtenir un lead supplémentaire. Une bonne stratégie à mettre en place pour optimiser les dépenses des campagnes et améliorer ainsi leur retour sur investissement.

A l’inverse on peut être frileux sur l’usage de cet outil car il s’autorise tout de même quelques libertés sur les cpc max si bien qu’il faille toujours garder un œil sur les dépenses.

Améliorations pour la gestion des campagnes

Comparaison des périodes

Bien qu’elle semble évidente, cette fonctionnalité énormément utilisée pour analyser les données entre deux mois ou deux années, a enfin débarqué sur Bing Ads en septembre 2016.

On peut ainsi comparer l’évolution de divers KPI tels que les clics, les conversions et taux de conversion, pour mieux étudier les impacts des modifications que l’on a apportées à ses campagnes au cours des périodes que l’on souhaite étudier.

En somme, c’est un outil indispensable pour bien piloter des campagnes en fonction de leur historique.

Budgets partagés

Votre compte possède de nombreuses campagnes et gérer vos dépenses est un casse tête ? L’outil de budget partagé, fraîchement mis en place sur Bing Ads permet de définir un budget à respecter pour un ensemble de campagnes.

Cette fonctionnalité est très pratique s’il on veut attribuer des budgets séparés à différents types de campagnes (marques à privilégier, produits à forte marge par exemple) et ainsi obtenir le meilleur en fonction des objectifs que l’on souhaite atteindre.

Améliorations pour la gestion des annonces

Annonces « expended text ads »

A la manière de Google, Bing s’est employé en 2016 à mettre à jour la composition des annonces et déploie donc également des annonces dites « grand format ».

En effet, tandis que les annonces textuelles étaient au format : 25 caractères pour la première ligne de titre puis 2×35 caractères de description, les annonces « expended text ads » se composent maintenant ainsi sur Bing :

  • 2 titres de 30 caractères chacun
  • 1 description de 80 caractères
  • 2 chemins de navigation de 15 caractères chacun

Ces nouvelles annonces permettent d’une part de gagner de l’espace supplémentaire dans les résultats de recherche et de faire incontestablement augmenter le CTR (taux de clics) d’autre part. Pour l’instant ces nouvelles annonces ne sont pas obligatoires mais leur mise en place permet tout de même de prendre de l’avance par rapport à la concurrence et d’occuper donc davantage le terrain.

Extensions d’image

On y croirait pas mais Bing a bien osé lancer en 2016 une extension qui n’existe pas sur les annonces texte de Google ! Il s’agit d’extensions d’images. Ces dernières sont disponibles sur tablette et ordinateur et permettent donc d’ajouter jusqu’à 6 images sous une annonce en les auditionnant parfois à des extensions de liens annexes. L’image doit être de préférence au format PNG et de taille recommandée de 1200 x 628 pixels. Les images doivent être en rapport direct avec la landing page de l’annonce et ne pas comporter de texte.

Ce format d’extension permet d’obtenir un meilleur taux de clic mais également de mettre plus en valeur ces produits, facteur déterminant pour un site e-commerce. Cependant, on reproche tout de même une mise en place assez longue pour créer chaque image au format adapté mais également une validation des extensions quelque peu aléatoire.

Bing Ads : se différencier mais surtout bien s’aligner

Dans le but de continuer à gratter quelques parts de marché supplémentaires, on constate que Microsoft a mis les moyens en 2016 pour continuer à suivre et tout de même, un peu copier le leader du marché des liens sponsorisés. Malgré quelques timides exclusivités, ces nouveautés permettent tout de même de mieux gérer des campagnes sur Bing et de gagner à la fois du temps et de l’argent.
On peut ainsi espérer qu’en 2017, ce moteur continuera à prendre son envol vers de nouvelles fonctionnalités un peu plus variées. Et vous, avez-vous testé ces nouveaux outils sur Bing Ads ?